SOMMAIRE



L'édito de Jérémie Haddad

Ecrit par Jérémie Haddad - Président des EEIF

Publié le 05/06/2019

Lire la suite

DOSSIER : OUT OF ISRAËL

Avant-propos

Publié le 07/06/2019

Lire la suite

PENSÉE JUIVE

Les trois temps de la relation Israël-diaspora

Les relations entre Israël et la diaspora ont connu à travers l'histoire de multiples avatars. Un centre et une périphérie, puis, avec l'étiolement et la perte du centre, le maintien d'une périphérie qui avait du centre une conception spirituelle. Depuis l'émergence du sionisme, le centre est réapparu, et il est avant tout politique. De nouvelles relations se sont tissées depuis entre les deux, elles aussi mouvantes : tension, indifférence et dépendance. Une symbiose est-elle possible ?    

Ecrit par Denis Charbit - Né en Algérie, il a grandi en France, puis s’est établi en Israël en 1974 et y réside depuis. Maître de conférences en sociologie, science politique et communication à l’Open University of Israël (Ra’anana). Derniers livres parus : Retour à Altneuland. La traversée des utopies sionistes, éditions de l’éclat, 2018 - Israël et ses paradoxes, éditions du Cavalier bleu, 2018 - Léon Askénazi et André Chouraqui, À l’heure d’Israël, entretien inédit établi, présenté et annoté par Denis Charbit, éd. Albin Michel, 2018.

Publié le 14/06/2019

Lire la suite

Une précieuse complémentarité

Un sionisme enthousiaste n’exclut pas le fait d’espérer le maintien d’un judaïsme diasporique fécond, contribuant à l'enrichissement spirituel du peuple juif, garant d'une continuité identitaire et poussant les Israéliens à remettre en question leurs certitudes. 

Ecrit par Gabriel Abensour - Enseignant et cofondateur du Best Hamidrash Ta-Shima

Publié le 21/06/2019

Lire la suite

Partager les combats d'Israël

On aborde généralement la question des relations entre Israël et la diaspora sous l’angle suivant : « Existe-t-il un devoir religieux de faire son alya ? » Nous souhaitions envisager les choses autrement et avons demandé au grand rabbin de France de nous dire comment il conçoit le rôle du judaïsme hors d’Israël.

Ecrit par Entretien avec Haïm Korsia - Grand Rabbin de France

Publié le 25/06/2019

Lire la suite

« Salut » juif

Israël est-il le lieu de l’accomplissement du « salut » juif, défini comme une certaine forme d’accomplissement de la justice ? À quel projet éthique correspond l’aventure de l’alya ?

Ecrit par Jean-Michel Salanskis - Professeur émérite de philosophie à l'université Paris Nanterre. Auteur de Le Fait juif, éd. Les Belles Lettres, 2017.

Publié le 02/07/2019

Lire la suite

L'axiomatique du gardien

Danny Trom est chercheur au CNRS. Il s’intéresse aux aspects sociologiques de l’expérience politique et s’est notamment penché sur la tradition politique juive. Très récemment, il a publié La France sans les Juifs où il pose les bases d’une sociologie politique de l’émigration. 

Ecrit par Entretien avec Danny Trom

Publié le 07/07/2019

Lire la suite

Une patrie claudicante

Deux attitudes existent au sein du judaïsme : celle du repli identitaire et celle de l’ouverture à l’universel, qui n’exclut pas de préserver son identité. La coexistence de ces deux modalités, que permet la coexistence des communautés de diaspora et de l’État hébreu, fait la richesse du judaïsme.

Ecrit par François Ardeven - Psychanalyste

Publié le 12/07/2019

Lire la suite

La diaspora comme trait d'union

Le rabbin Rivon Krygier dirige la communauté parisienne d’Adath Shalom, première communauté massorti en France. Il a publié plusieurs ouvrages dont, récemment, La Haggada aux quatre visages, illustrée par le peintre Gérard Garouste. Il répond aux questions de L’éclaireur concernant le rôle de la diaspora.

Ecrit par Entretien avec Rivon Krygier

Publié le 16/07/2019

Lire la suite

Un réveil en diaspora

Essayiste, plasticien et vidéaste, Camille de Toledo a récemment publié Herzl, une histoire européenne, un roman graphique dans lequel il s’interroge notamment sur la nature de l’attachement à la terre, l’utopie, l’identité juive et l’universel. Il répond à nos questions sur le sionisme, Israël et la diaspora.

Ecrit par Entretien avec Camille de Toledo

Publié le 23/07/2019

Lire la suite

Universalité du judaïsme

La terre d’Israël est-elle le lieu défini, délimité géographiquement, de la réalisation du projet éthique juif ? On se représente souvent les choses ainsi. Mais un passage du Talmud pourrait contredire cette représentation.

Ecrit par Ivan Segré - Philosophe et Talmudiste

Publié le 28/07/2019

Lire la suite

La terre d'Israël définit-elle l'identité juive ?

Le lieu de l’identité juive se joue dans l’étude plus que dans la résidence sur un territoire donné. Cette identité procède de l’élaboration d’une pensée en lutte permanente avec ses propres mythes. Le Juif est l’être qui se sait en exil même sur sa propre terre.

Ecrit par Emmanuel Bonamy - Enseignant en philosophie et en Talmud

Publié le 04/08/2019

Lire la suite

Outre-Atlantique, l'autre patrie du judaïsme

La vie juive nord-américaine fascine souvent ceux qui, fraîchement arrivés d’Europe ou d’ailleurs, découvrent pour la première fois son indéniable dynamisme et sa surprenante diversité. En France, toutefois, elle reste largement méconnue.

Ecrit par Emmanuel Bloch - Avocat et doctorat en philosophie juive

Publié le 09/08/2019

Lire la suite

Les étincelles de la diaspora

Si la terre d’Israël constitue, dans la tradition juive, un lieu de sainteté, son organisation politique actuelle ne préfigure en rien, selon les Loubavitch, l’organisation étatique des temps messianiques. C’est pourquoi le judaïsme de diaspora est tout aussi légitime que le judaïsme israélien. Selon la mystique juive, en effet, un Juif a une mission à accomplir où qu’il se trouve.

Ecrit par Entretien avec Haïm Nisenbaum - Porte-parole du Beth Loubavitch

Publié le 16/08/2019

Lire la suite

Reconquérir l'indépendance et la dignité de la diaspora juive

Parler aux Éclaireurs, c’est-à-dire à de jeunes juifs, implique un devoir de sincérité et de vérité qui peut ne pas être immédiatement entendu. La guerre des Six-Jours n’a pas seulement radicalement transformé le rapport des Juifs à l’État d’Israël mais aussi le rapport des Juifs à leur identité et... à leur judaïsme.

Ecrit par Gérard Haddad - Psychiatre, psychanalyste, écrivain. Traducteur de plusieurs ouvrages de Yeshayahou Leibowitz. Dernier ouvrage paru : Ismaël et Isaac ou la possibilité de la paix, Éd. Premier Parallèle.

Publié le 20/08/2019

Lire la suite

La pluie, l'opéra et la table à cinq pieds

Avraham Infeld est président émérite de Hillel International, fondateur et directeur d’un certain nombre d’établissements d’enseignement innovants. Il a consacré sa vie à la construction de l’identité juive et au renforcement de l’État d’Israël, en enseignant à la jeunesse juive ce qu’il considère comme les cinq principes fondamentaux du peuple juif. L’éclaireur l’a rencontré à Jérusalem où il habite. 

Ecrit par Entretien avec Avraham Infeld

Publication à venir

Notre maison

Natan Sharansky est né en Ukraine. Il fut un célèbre opposant anticommuniste et passa neuf années au goulag. Libéré en 1986, il immigra en Israël et commença une carrière politique. Il a présidé l’Agence Juive et a été plusieurs fois ministre.

Ecrit par Entretien avec Natan Sharansky

Publication à venir

Le musée du peuple juif

Itamar Kremer est le directeur éducatif de Beth Hatefutsoth, le Musée de la diaspora, aujourd’hui appelé Musée du peuple juif, qui se trouve sur le campus de l’Université de Tel-Aviv.

Ecrit par Entretien avec Itamer Kremer - Directeur éducatif de Beth Hatefutsoth, le Musée de la diaspora, aujourd’hui appelé Musée du peuple juif, qui se trouve sur le campus de l’Université de Tel-Aviv.

Publication à venir

PORTRAITS

À vrai dire

Simcha Zyzek vit en Israël (Petah Tikva) depuis quinze ans. Il partage son temps entre l’enseignement du Talmud et son activité professionnelle dans l’immobilier. Nous lui avons demandé quel regard il porte sur Israël et la diaspora.

Ecrit par Témoignage de Simcha Zyzek

Publié le 16/06/2019

Lire la suite

À vrai dire

David Djian,  ancien commissaire général des E.I., vit en Israël (Ra’anana) depuis trente ans. Il travaille aujourd’hui dans l’organisation d’événements familiaux en Israël.

Ecrit par Témoignage de David Djian

Publié le 23/06/2019

Lire la suite

À vrai dire

Ariel Kandel vit en Israël où il dirige l’organisation Qualita qui œuvre pour une meilleure intégration des olim français. Né à Paris, il a fréquenté les E.I. puis le Bné Akiva. Il fait son alya en 1991 et rejoint la yeshiva Héh’al Éliahou puis les rangs de Tsahal au sein de l’unité Golani.  Durant vingt ans, il a assumé diverses fonctions au sein de l’Agence Juive : directeur adjoint de l’institut de formation d’animateurs, directeur du bureau européen, directeur de l’Agence Juive en France durant la grande vague d’alya et directeur de la stratégie France.

Ecrit par Témoignage d'Ariel Kandel

Publié le 28/06/2019

Lire la suite

Neher et Ézéchiel : Mode d'emploi d'une résurrection

L’arrivée massive en France de Juifs séfarades dans les années 1960 obligea les intellectuels juifs, André Neher en particulier, à repenser la place de la diaspora. Neher y voit après guerre le lieu d’une résurrection où les Juifs ont un rôle à jouer « au sein des Nations ». Le regain d’antisémitisme et, parallèlement, l’évolution de sa pensée le conduisent finalement à considérer que la place des Juifs est en Israël, à condition que cet État repose sur un idéal de sainteté et de justice.

Ecrit par Gaëlle Hanna Serero - Enseignante et doctorat en pensée juive

Publié le 05/07/2019

Lire la suite

Élie Wiesel, Chouchani et le sionisme

Même s’il ne lui est pas redevable de tout, Élie Wiesel doit beaucoup de sa formation intellectuelle et spirituelle à sa rencontre, à son retour des camps, avec le mystérieux Chouchani. Cet énigmatique génie lui délivre également des éléments de réflexion sur le sionisme qu’il avait viscéral.

Ecrit par Sandrine Szwarc - Historienne et enseignante-chercheuse. Auteur de Éliane Amado Lévy-Valensi. Itinériaires, éd. Hermann.

Publié le 14/07/2019

Lire la suite

HISTOIRE JUIVE

Une diaspora brillante : Alexandrie

La prestigieuse communauté d’Alexandrie fournit l’exemple historique d’une vie juive dynamique et féconde en diaspora.

Ecrit par Mireille Hadas-Lebel - Professeure émérite, Université Paris-Sorbonne

Publié le 19/07/2019

Lire la suite

Les Juifs d'Italie à la Renaissance : Terre sainte et diaspora

Les communautés juives d’Italie à la Renaissance témoignent de la possibilité d’une vie juive en exil relativement sereine et prospère.

Ecrit par Entretien avec Pierre Savy - Historien du Moyen Âge

Publié le 26/07/2019

Lire la suite

LITTÉRATURE

Albert Cohen et le sionisme : leçons d'alors et d'aujourd'hui

L’attitude d’Albert Cohen par rapport au sionisme est pour le moins ambivalente. Toutes ses actions vont dans le sens d’une foi indéfectible dans les théories de Ben Gourion et surtout de Weizmann, et nous verrons qu’il a toujours agi pour la création de l’État d’Israël depuis 1925, et ce jusqu’en 1948. Mais, justement, en 1948 il cesse toute action et ne se rendra jamais en Israël. Et cette fois, ses écrits fictionnels nous aideront à mieux comprendre la face sombre du sionisme, selon Albert Cohen.

Ecrit par Maurice Lugassy - Professeur de Lettres

Publié le 30/07/2019

Lire la suite

Littérature juive, littérature israélienne : Caïn et Abel ?

Entre mélancolie, injonction de construction nationale et foisonnement, comment se situent les littératures juives aujourd’hui ?

Ecrit par Gilles Rozier - Écrivain et traducteur de l'hébreu et du yiddish

Publié le 06/08/2019

Lire la suite

CINÉMA

Quand le cinéma d'Israël n'était pas encore tout à fait israélien...

Durant les décennies ayant précédé puis suivi la création de l’État d’Israël en 1948, les films produits dans le pays furent essentiellement tournés par des cinéastes de la diaspora. Comment expliquer une telle construction, par l’extérieur, de la cinématographie nationale israélienne (pour autant que le terme « nationale » soit ici adapté) ? Et dans quelle mesure cette position d’extériorité a-t-elle conditionné, sur un plan idéologique aussi bien qu’esthétique, le regard que ce cinéma naissant portait sur un État en train de naître ?

Ecrit par Ophir Levy - Maître de conférences en études cinématographiques

Publié le 11/08/2019

Lire la suite

CALLIGRAPHIE

Guimel, le chameau libérateur

Ecrit par Frank Lalou - Calligraphe. Auteur de L’Art de calligraphier l’hébreu et le grec (éd. Trédaniel) et d'Accueillir l’autre, un commentaire du Talmud (éd. Presses du Châtelet).

Publié le 18/08/2019

Lire la suite

LA SÉRIE

Pourquoi ce bateau ?

ÉPISODE 2

Ecrit par Noé Debré - Scénariste

Publication à venir

BANDE DESSINÉE

Les EIF montent en Israël : Gamzon et le Garine Léo Cohn

Ecrit par Rachel Lewertowski-Blanche

Publication à venir

SUR LE DIVAN

Le salut de Marcel Proust

Ecrit par François Ardeven - Psychanalyste, lecteur du Midrash laïque au centre Medem

Publié le 18/06/2019

Lire la suite

INTERVIEW PRESQUE IMAGINAIRE

Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire (1880-1918) fut un grand poète, écrivain, critique d’art et théoricien de l’art. Il eut au cours de son existence l’occasion de fréquenter de nombreux Juifs. D’abord Julien Weil, le compagnon de sa mère qui s’occupa beaucoup de lui et de son frère. Puis l’érudit Molina da Silva qui l’initia à l’hébreu, à la pensée et à la culture juives ainsi qu’aux différentes traditions des communautés méridionales et orientales. Comme son ami Max Jacob, il s’intéressa à la kabbale. Né Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky, sujet polonais de l’Empire Russe, étranger en France, il éprouva de la sympathie pour les immigrants qui, comme lui, erraient sur terre. Avec les Juifs et le judaïsme, le poète partageait un rapport original à l’identité, à l’ancrage dans les traditions et à l’errance. Les errances identitaires juives qu’il a relatées constituaient un reflet de ses propres questionnements personnels et intérieurs. Le poète a accepté de recevoir la rédaction de L’éclaireur pour cet entretien (presque) imaginaire. Dans cet entretien, tous les propos d’Apollinaire sont extraits de son œuvre.

Publié le 30/06/2019

Lire la suite

HAVROUTA

Étude biblique à quatre voix

Le terme araméen ‘havrouta désigne le compagnon d’étude et, plus généralement, le fait d’étudier les textes à deux. Ceci afin de les rendre vivants et, dans la confrontation féconde, de faire jaillir des commentaires inédits. Les éditions traditionnelles de la Bible présentent le texte encadré de nombreux commentaires de théologiens d’époques variées et ayant des approches diverses, parfois contradictoires. Mais l’étude est l’affaire de tous et la découverte des commentaires classiques n’exclut pas d’en envisager d’autres. Au contraire, la parole des sages attise notre intérêt pour le verset et notre désir d’apporter une touche personnelle à la lecture infinie des textes. Un enseignement de la kabbale dit même que chaque âme est porteuse d’un commentaire original (‘hidouch) qu’aucune autre ne peut formuler à sa place.

Publié le 09/07/2019

Lire la suite

JUIFS DU MONDE

Les Juifs des Philippines

Nous allons aujourd’hui à la rencontre des Juifs des Philippines, un archipel de plus de dix mille îles planté en mer de Chine. Le bout du monde en quelque sorte. C’est là pourtant, que, depuis des siècles, vit une toute petite communauté juive.

Ecrit par Jean-Pierre Allali

Publié le 21/07/2019

Lire la suite

LUMIÈRE

Y a-t-il un aboutissement E.I. au mouvement E.I. ?

À partir de 1938, les Éclaireurs Israélites de France firent paraître la revue Lumière, destinée à leurs chefs. La revue se définissait comme « un instrument d’études et de formation personnelle pour les jeunes Juifs ». S’y mêlent informations pratiques, consignes officielles et articles de fond signés par Robert Gamzon, Edmond Fleg, le rabbin Henri Schilli ou encore le rabbin Léon Askénazi (Manitou), aumônier puis directeur de l’École d’Orsay.

Avant la création de l’État d’Israël, le sionisme fit l’objetde débats houleux au sein du mouvement. Selon Manitou, c’est le scoutisme qui cimente les différentes facettes de l’identité juive et rend possible le pluralisme dont s’honorent les E.I.

En 1949, Gamzon fait son alya avec un groupe d’E.I. (le « garine ») et espère faire de ce pluralisme un modèle pour la société israélienne.

Ecrit par Léon Askénazi

Publié le 02/08/2019

Lire la suite

RUBRIQUE LITTÉRAIRE

Un livre à lire

Ecrit par Frison

Publié le 13/08/2019

Lire la suite

ET SI ? ...

LE CONTE

Les Khazars

L’uchronie est un genre littéraire relevant de la fiction et qui consiste à réécrire l’histoire en imaginant les conséquences de la modification d’un événement précis. C’est donc un récit alternatif. Cette rubrique se propose d’appliquer ce principe à des grands moments de l’histoire juive.

Ecrit par Jean-Pierre Allali

Publication à venir